contact

Je m’appelle Alice Médigue, j’ai 29 ans, et depuis quelques années déjà, je butine entre mon implication au sein d’alternatives citoyennes, des temps de lectures/écriture et de création artistique, et ces moments indispensables de reconnexion au Vivant à travers la marche et le jardinage. Ce butinage entre tête, coeur et mains, m’équilibre et l’écriture est, plus qu’un métier, le fil qui me rassemble.

Les analyses que je diffuse sur ce blog visent à déconstruire la mécanique du système socio-économique irrationnel qui prédomine actuellement, pour rendre visible les impensés et les tabous sur lesquels il fonde son apparente toute-puissance; elles visent aussi à visibiliser les alternatives (théoriques et pratiques) qui émergent pour soutenir la transition indispensable vers un nouveau modèle de société.

Dans ce rôle, je me sens avant tout passeuse et tisseuse de liens. Je n’ai jamais supporté l’enfermement identitaire (tare de notre société occidentale actuelle) auquel nous pousse dès l’adolescence la pression de l’orientation ; après une licence d’Histoire et un service volontaire européen en Espagne qui m’a ouvert de nouveaux horizons, je me suis plongée dans l’histoire de l’Amérique latine (Master à l’IHEAL, d’où est né mon premier livre en 2008 Mémoires latino-américaines contre l’oppression. Témoignages d »exilés du Cône sud (1960-2000)), puis dans les sciences de l’éducation à Paris 8. En parallèle de cette vie étudiante, j’ai découvert les associations d’éducation populaire (notamment de chantiers internationaux comme Solidarités Jeunesses), les squats artistiques, les AMAP et autres réseaux citoyens qui oeuvrent à la réappropriation de nos espaces-temps de vies.

Ma participation à l’Université Populaire d’ATD Quart Monde a été un déclic essentiel qui a transformé mon rapport au savoir et à ce qu’est la culture d’une société, qui s’épanouit vraiment quand elle circule par et pour tous – pas la culture avec un grand Q ! comme dirait notre ami Franck Lepage; je poursuis aujourd’hui mon désir de la faire circuler là où sont les gens, jusqu’aux plus éloignés, à travers une bibliothèque de rue dans la Drôme – terre où je m’enracine désormais.

J’ai publié en mars 2012 un second livre « Temps de vivre, lien social et vie locale. Des alternatives pour une société à taille humaine », aux éditions Yves Michel (voir ci-dessous le descriptif); et je continue aujourd’hui le fil de mes réflexions, notamment à travers ce blog qui j’espère vous donnera du grain à moudre !

Pour m’écrire:  alicemedigue@yahoo.fr

Sur mon livre  « Temps de vivre, lien social et vie locale. Des alternatives pour une société à taille humaine », aux éditions Yves Michel.

 http://www.yvesmichel.org/webmaster/espace-societe/temps-de-vivre

J’y analyse les processus qui bloquent dans notre société actuelle le désir et les possibilités d’implication des individus, notamment le temps de l’urgence qui disperse et sature, et la tendance à la démesure qui génère anonymat et désimplication.

Pour ne pas en rester au constat théorique, je propose des pistes de réappropriation de nos espaces-temps individuels et collectifs, en m’appuyant sur des initiatives déjà existantes comme le mouvement international des Villes lentes ou celui des Communautés en Transition.

Vous pouvez consulter la table des matières en ligne et écouter les deux présentations audio (ici: http://www.souffledor.fr/extras/podcast.php#) où j’explique la trame de mon livre ; celle de 30 minutes (la première), enrichie d’exemples, vous donnera certainement une meilleure compréhension de ce que je développe dans mon ouvrage.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :